J’aimerais bien vos avis sur la « campgagne » #InterditAuxHandicpé·es.

Qui est prêt·e à participer ? Comment ?
Un cagnotte pour lancer une fabrication ?
Un prestataire qui sais faire des autocollants « chiant » à virer ?

Est-ce que chacun·e fait imprimer sont propre stock ou bien on centralise ?

Dans le cas de la centralisation, il faut penser aux coûts d'impression et d'envois.

@jacques L'idée me semble bonne, avec quelques interrogations qui me viennent:
- Quel effet d'amélioration de la situation peut-on prédire ?
- Peut-on renvoyer sur une ressource encourageant l'accessibilité ?
- Quels effets Ă  court, moyen et long terme ?

Je pense que dans un premier temps ça va mettre la question sur le tapis, sans changement, à force, ça aura un impact positif car tout le monde connaît le sujet (mais pas le contenu) du handicap, et y est +/- sensible.

@siegi

Alors, effet d'amélioration nul.

La loi date de 2005 en France. Elle dispose que TOUS les lieux accueillant du public DOIVENT être accessible au plus tard en 2013… ah non 2015 ah non 2018…

Ras le cul.

S'ils ne comprennent pas qu'ils sont hors la loi je n'y peux rien. Les amendes pour non conformité se comptant sur les doigts de mon pied droit… Ils s'en cognent.


Seule la honte pourrait les aider Ă  changer.
Follow

@jacques Effectivement une loi non appliquée/ sans effet ne sert à rien, là je parlais de la campagne que tu initie (bravo), sur ses répercussions larges on va dire. Toujours important de savoir dans quoi on se dirige en prenant un peu de recul, car le but est que ça ne reste pas que des stickers difficiles à décoller mais que ça aie un réel effet sur l'accessibilité des lieux avec de réels changements.

La loi me semble ĂŞtre un argument Ă  garder sous le coude.

· · Tusky · 1 · 0 · 0
@siegi

Il n'y aura AUCUN changement.

Il a fallut que je menace de faire fermer par constat d'huissier que réunion publique, organisée par la Marie, ne pouvait se tenir dans la salle du quartier faute d'accessibilité.

Comme par hasard le budget introuvable l'a été en 30 secondes.

Je suis fatigué de me battre. Maintenant c'est le pain de plastique. À la reconstruction ils seront obligés d'être aux normes.

En ce qui me concerne, cette « campagne sur internet » est close.

@jacques Je voulais pas te déprimer, ça me semble important que ce combat de tous les jours n'en soit plus un et je comprends ta fatigue.

C'est pour ça, vu que la liste des embûches est longue et que la voie n'est pas libre, qu'il me semblait important de faire quelque chose de... un peu plus grand.

Tiens, « La route n'est pas si longue, mais la voie n'est pas libre. » aurait pu faire un slogan. :)

Sign in to participate in the conversation
Tooting.ch

Generic Mastodon instance hosted by the FairSocialNet association.