« pour un·e jeune Noir·e ayant grandi en France, il est difficile d’avoir un rapport sain à son Histoire quand, à l’Ecole, les seules manières de l’aborder sont le fameux tryptique esclavage/colonisation/famine. Comme s’il n’y avait rien eu avant, et comme si pendant il n’y avait pas eu de résistances, de luttes. Tout cela participe à altérer la construction identitaire des jeunes issu·e·s de l’immigration, notamment post-coloniale ».

lallab.org/goundo-diawara-la-s

Follow

C'est pas plus dramatique que d'être un blanc venant d'une région non apréciée par les locaux. par exemple les roms, par les Roumains, Les gens du voyage en France, Il faut avant tout apprendre au gens à faire la part des choses. et reconnaitre que des problèmes existent pour tous le monde d'une manière ou d'une autre. Ce n'est pas en accusant les autres de ses propre déboires que l'on se sort de l'ornière.

· · Web · 0 · 0 · 0
Sign in to participate in the conversation
Tooting.ch

Generic Mastodon instance hosted by the FairSocialNet association.